Gérer un double cycle : CE2-CM1

C’est lors de mon année de T1 que j’ai découvert le cours double à cheval sur deux cycles : le CE2-CM1. Et je vous avoue que j’ai légèrement pété les plombs 🤯

J’ai passé une bonne partie de l’été à chercher des idées, des références sur le net. En farfouillant, j’ai découvert des pépites mais il a fallu que je trouve mes repères et une organisation qui me convienne à moi.
Pas évident quand on débute !
Au bout de deux ans dans ce double niveau, j’ai fini par y trouver un certain plaisir et à trouver une organisation qui me convienne.

Un thème de classe

Dans ma classe, je fonctionne sur le thème d’Harry Potter depuis 3 ans. C’est un thème que j’adore car il permet notamment de fédérer le groupe classe. Chaque maison de Poudlard comprend des CE2 et des CM1 (un article sur mon organisation et son évolution depuis 3 ans est déjà en ligne ici !) ce qui leur permet de se motiver entre eux et de ne pas séparer les deux niveaux au sein de la classe. Cela me semble important, que l’on utilise un thème en particulier ou non, d’avoir cette unité au sein de la classe. Que ce soit lors de séances communes ou d’un projet, il me semble primordial d’avoir des moments en classe entière.

Il faut savoir aussi que certains parents peuvent avoir peur de ce double niveau. « Oh flûte ! Pépette va avoir des plus petits dans sa classe. Elle ne va pas apprendre correctement, elle sera en retard ! » ou bien « Crotte de biquette ! Mais avec des CM1 il ne va rien comprendre ! ».
Ils avaient également très peur du fait que l’enseignant doive « courir » entre les deux niveaux. Lors de la réunion de rentrée, je les avais rassuré en leur expliquant mon fonctionnement (dont je vais vous parler) et notamment de la classe Harry Potter.

L’emploi du temps

Dans ce double cycle, les programmes sont différents. Lorsque je m’y suis penchée, j’en avais eu la nausée🤢. Comment réussir à gérer deux niveaux différents où les notions n’étaient pas les mêmes ? Comment gérer une fin de cycle et un début de cycle ? Et comment faire rentrer tout ce fouillis dans un emploi du temps ?

J’ai dû faire je-ne-sais-combien de brouillons. Je crois qu’à la fin, j’avais même oublié mon prénom 😓. Mais j’ai fini par me faire à l’idée : ON NE PEUT PAS TOUT FAIRE ! Il m’a fallu plus d’un an pour faire le deuil de ça (l’ai-je vraiment fait?🤔). Mon emploi du temps ne pourra pas respecter complètement les horaires demandés car, tout simplement, je n’y arrive pas. Il me faudrait des journées bien plus longues !

J’ai pris la décision de ne pas tout décloisonner et donc d’avoir des domaines en commun. Bien évidemment, j’ai des attendus différents malgré tout mais cela n’a pas empêché mes élèves d’évoluer.

Notions communes :
– Arts plastiques
– Musique
– Littérature
– Sciences
– EPS
– EMC

Ensuite, comme Julia (alias Maitresse de la forêt) et Mégane (alias Maitresse Mégane) l’ont déjà souligné, il faut une certaine organisation et une planification de ses activités dans la journée. Il est important, à mon sens, de se faciliter un maximum la tâche en notant à quel moment les élèves seront en autonomie et à quel moment vous travaillerez avec un groupe. Cela dépend de votre organisation personnelle mais de mon point de vue, c’est plus clair dans ma tête et je sais où je vais.

Voici donc le dernier emploi du temps en date qui ME convient ! (la mise en page est inspirée des super maitresses Anaïs et Nina, les Maitresses en baskets)

Mon organisation

Peut-être parce que je suis un peu folle mais j’ai eu envie d’avancer dans mon cheminement sur ma pratique de classe. La méthode du frontal ne me convenait pas. Pourquoi ? Parce que déjà, j’ai tendance à trop parler et puis, parce que j’apprécie beaucoup le fonctionnement en ateliers.

Dès mon année de T1, j’ai donc commencé à changer ma pratique en travaillant sur des ateliers tournants. J’avais fait 4 groupes (homogènes) et je faisais une rotation toutes les 20 minutes à peu près. Il y avait donc un atelier avec moi et 3 ateliers en autonomie. Ces fonctionnement était valable pour le français et les maths. Ensuite, je fonctionnais sur un plan de travail à faire en autonomie pendant que je travaillais avec un niveau par exemple en Histoire/Géographie.

En T2, j’ai voulu aller plus loin. J’ai donc fait 3 groupes (un groupe de CE2 et deux groupes de CM1). Les groupes de CM1 sont plutôt homogènes. Dans un premier temps (les deux premières périodes), j’ai donc réalisé une rotation en 3 temps. Un temps avec moi en travail dirigé, un temps en atelier autonome et un temps en plan de travail. Petit à petit, le plan de travail (qui est très chronophage et qui me prenait beaucoup de temps de correction) a fini par être modifié. Les élèves étaient donc par groupes et sur la semaine, devaient tourner sur des ateliers autonomes. 

Je peux vous parler plus en détails de cette organisation qui tend vers des centres et des ateliers d’autonomie dans un autre article.

Voici donc pourquoi vous avez trois rotations en math et en français sur mon emploi du temps.

Alors, que faire pendant les temps où je décloisonne ? Eh bien, cela dépendait des jours, des semaines. Ce n’était pas toujours fixe. Mes élèves avaient leur plan de travail à faire, ou bien des exercices dans le fichier Jocatop de Bout de Gomme, ou bien une production d’écrit, ou bien de la lecture compréhension, ou bien de la copie. Parfois, les CM1 avaient le questionnaire d’histoire (ou de géographie) à réaliser pour que nous puissions prendre plus de temps sur la mise en commun par la suite.

Pour ce qui est de mes programmations, j’ai bien séparé les notions que je ne faisais pas en commun et pour ce qui est des sciences, par exemple, j’ai fait un mix des programmes des deux niveaux en poussant un peu plus loin les questionnaires pour les CM1 ou en demandant moins aux CE2. Après, si j’ai un jour ce double niveau en poste définitif, pourquoi pas une programmation spiralaire 🤔?

Mes méthodes

Pour ce qui est de mes méthodes, j’ai trouvé des petites pépites clé en main qui font du bien !

En français, j’utilise depuis deux ans le manuel « La grammaire au jour le jour » de Françoise Picot qui est un peu l’outil indispensable pour ne pas divorcer avec votre ordinateur 😆. Cette méthode est prévue pour travailler en double niveau CE2-CM1 ou même en triple niveau CE2-CM1-CM2. Ce qui est évidemment très pratique pour différencier !

La méthode est clé en main et sur internet, il y a plusieurs blogueurs qui proposent leurs trames pour les documents à utiliser. J’ai moi-même fait un peu à ma sauce et je peux le partager si besoin.

Cette méthode est prévue sur quatre jours. De mon côté, je faisais les 3 premiers jours en 2 et les séances d’orthographe et de vocabulaire étaient décrochées du manuel. Le point positif c’est que, si vous le souhaitez, vous pouvez travailler avec la classe entière. La différenciation est prévue pour les différents niveaux.

Pour ce qui est des mathématiques, j’avais « Les nouveaux outils pour les maths » dans la classe où je suis arrivée et, pour un an, je n’ai pas réinvestit dans une autre méthode. Mais ce manuel était efficace et m’a plu ! Chacun ses goûts 😉!

Mais je pense qu’on ne peut pas tout révolutionner tout d’un coup.

J’ai également acheté les fichiers de chez Bout de Gomme qui sont vraiment très bien faits et super pratiques ! 

En Espace et Temps pour le CE2, j’ai utilisé le manuel de chez Accès « Temps et Espace à vivre au CE2 ». Un outil clé en main avec tout de prêt qui permet un VRAI gain de temps. Si vous avez un vidéoprojecteur, c’est le must pour afficher des documents. Mais j’ai réussi à le faire sans ! 

En histoire, j’ai bien aimé le manuel Panorama mais j’aimerais tester un manuel de chez Accès « Histoire à revivre ».

Pour le reste, en sciences, en littérature etc, j’ai fait à ma sauce. J’ai pris ce que je trouvais en classe car, comme ce n’était pas un poste définitif, ça ne servait pas à grand chose de dépenser tout l’argent dans des méthodes.

Et vous, comment vous vous organisez ?

La classe Harry Potter 2019-2020

Pour la troisième année consécutive, je rempile avec la classe Harry Potter ! ⚡️

Pourquoi ? Parce que chaque année, les élèves sont emballés et que personnellement, je ne peux pas m’en lasser …

Chaque année, mon fonctionnement évolue grâce aux nombreux blogs sur lesquels je me suis appuyée pour préparer mon thème. Malgré tout, j’ai bien envie de vous parler de ce que je vais mettre en place dans ma classe et de comment ça a évolué.

Alors bienvenue !

La répartition dans les 4 maisons

La première année, j’avais réparti les élèves de manière aléatoire dans les maisons. J’avais même proposé un questionnaire sur les différentes caractéristiques afin de les répartir en fonction de leurs réponses. Je m’étais bien cassée la tête d’ailleurs. 😵

L’année dernière, je voulais travailler en ateliers tournants. J’avais donc séparé les élèves dans les 4 maisons suivant leur niveau (2 maisons pour les CE2 et deux autres pour les CM1). Les groupes étaient donc homogènes. Cela m’a simplifié la tâche au niveau de l’organisation et de la rotation des ateliers mais cela empêchait les élèves de changer de maison. Du coup, en fin d’année, certains sont restés « bloqués » dans une maison et j’ai dû adapter mes exigences à l’intérieur des maisons.

Cette année, je ne compte pas répartir mes élèves selon leur niveau. La répartition sera donc aléatoire. Et puis, comme dans les livres, plusieurs maisons assisteront au même cours. J’espère que cela motivera les élèves à donner le meilleur d’eux-mêmes tout au long de la journée afin de faire gagner des points à leur équipe (aucun point ne peut être perdu !).

Les points d’équipe

À chaque période, la Coupe des 4 maisons sera mise en jeu. À la clé, un privilège gratuit ! 🤩

Pour réussir à gagner la Coupe, les élèves doivent rapporter un maximum de points à leur maison. Pour ce système, je me suis fortement inspirées de Mallory et Thibou de maitresse.

Pour gagner des points, plusieurs possibilités s’offrent aux élèves :

 

1. Par le comportement des membres de l’équipe : chaque vendredi, l’équipe qui aura le plus grand nombre d’élèves en haut du clipchart remportera plus de points que les autres équipes. Autrement dit, je pense accorder le nombre de points équivalent au nombre d’élèves sur la zone bleue du clipchart.
2. Par le comportement individuel : à la fin de chaque semaine, on fait le bilan grâce au clipchart. Les élèves qui sont dans la zone bleue du clipchart font gagner 5 points à leur maison.

  • Les élèves qui sont dans la zone verte du clipchart font gagner 3 points à leur maison.
  • Les élèves qui sont dans la zone grise du clipchart font gagner 1 point à leur maison.
  • Les deux autres zones ne rapportent pas de points (mais n’en font pas perdre).

3. Par les activités de classe : les dictées, défis, jeux, effort dans le travail ou la présentation permettent de faire remporter des points d’équipe.

L’argent sorcier

En plus d’un système d’équipe, il y a également un système individuel permettant de remporter de l’argent sorcier💶. Je ne vais utiliser (comme bon nombre d’enseignants qui utilisent ce thème) que les mornilles et les gallions.
10 mornilles = 1 gallion.

Cet argent va permettre aux élèves de s’offrir des privilèges une fois tous les quinze jours lorsque le « Chemin de traverse » sera ouvert. Ces privilèges ont des coûts variés et peuvent être gratuits lorsque l’équipe a gagné la coupe des 4 maisons.

L’argent s’obtient :

  1. Par le comportement : le vendredi, les élèves qui ne sont pas descendus dans le clipchart obtiennent 5 mornilles (s’ils sont dans la zone bleue) et 3 mornilles (s’ils sont dans la zone verte).
  2. Par le travail : lorsque le cahier est bien présenté, que l’élève fait des efforts, qu’il s’applique pour écrire une dictée ou une poésie sans erreur, un « Bravo » est glissé dans son cahier. L’élève peut alors l’échanger contre de l’argent sorcier. Lorsque les élèves ont obtenu 10 Bravo, ils obtiennent 1 gallion.

Le chemin de traverse

Tous les quinze jours, les élèves peuvent utiliser leur argent sorcier pour s’offrir des privilèges. Ils peuvent m’acheter des privilèges ou vendre à leurs camarades des objets confectionnés par leur soin.

Le comportement 

L’idée de base vient de Mais que fait la maitresse et Thibou de maitresse en a proposé une adaptation pour la classe Harry Potter. Je vais réutiliser une partie de son fonctionnement.

Chaque élève sera évalué selon les qualités d’un bon sorcier (Sérieux, Organisé, Respectueux, Coopératif, Impeccable, Ecoute, Rapide). Ces qualités permettront aux élèves d’être déplacés dans le clipchart. À la fin de la journée, je noterai où en sont les élèves sur le tableau de suivi du comportement et le vendredi, les élèves entoureront l’endroit où ils se sont trouvés dans le clipchart sur leur fiche individuelle.

 

Voilà, vous avez un aperçu de mon fonctionnement cette année.
Si vous avez des questions, n’hésitez pas 😃👇🏼

Mes docs

Au bout de plusieurs années, j’ai commencé à créer quelques documents et affichages sur le thème Harry Potter ⚡️

A bientôt

Aurore